Les catacombes parisiennes sont en réalité d’anciennes carrières reliées entre elles et qui furent utilisées dès la fin du XVIIIème siècle comme ossuaire principal afin de nettoyer les cimetières pour des raisons de salubrité.

Des carrières souterraines à l’ossuaire principal

Sous Paris, près de trois cents kilomètres de galeries sur trois niveaux étaient utilisés comme carrière. On y extrayait de la pierre pour bâtir les principaux monuments de la ville.
A la fin du XVIIIème siècle, les cimetières parisiens arrivent à saturation.

Ainsi, le cimetière des Saints-Innocents, créé au Vème siècle, est devenu le plus grand de la capitale. Il y a tant de personnes inhumées que le sol dépasse de plus de deux mètres le niveau de la chaussée.

L’insalubrité est de plus en plus grande en plein coeur de la ville. En 1780, la fermeture du cimetière est définitive. L’évacuation des ossements est décidée en 1785. Les carrières souterraines sont aménagées et prennent le nom de catacombes en référence aux nécropoles souterraines de l’époque romaine.

Les ossements sont extraits peu à peu et nettoyés avant d’être transférés au crépuscule vers les puits des carrières. Ces transferts sont accompagnés de choeurs religieux et s’étendront sur quinze mois. En 1786, les catacombes sont à la fois bénies et consacrées.

Les autres cimetières parisiens sont progressivement vidés jusqu’en 1860.

Un site très touristique.Les ossements étaient déversés dans les puits puis recueillis dans des chariots et transportés vers les secteurs déterminés. Une plaque gravée indique la provenance et la date du transfert. Dans le 14ème arrondissement de Paris, on estime que plus de six millions de squelettes ont été déplacés. C’est aujourd’hui la plus grande nécropole du monde entier ouverte au public. Les visites commencèrent officiellement en 1806.

Elle s’étend sur plus de 1,7 kilomètre à vingt mètres sous terre. Seule une toute petite partie est ouverte au public. Depuis 2002, c’est le musée Carnavalet qui gère les Catacombes devenues officiellement un site dédié à la mémoire et à l’histoire de Paris. De nombreux aménagements ont été réalisés pour la sécurité.

A partir du numéro 1 de l’avenue du Colonel Henri Rol-Tanguy, place Denfert-Rochereau, on peut désormais visiter les Catacombes sur deux kilomètres pendant au moins trois quarts d’heure. Cette visite implique de descendre 130 marches avant d’en remonter 83 à une température ne dépassant pas 14° C.

Maintenant un endroit presque à la mode à Paris qui n’est en réalité pas très gai !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *